Voix sous les voix

18


Quatrième de couverture

Dix voix qui traversent le temps, voix de femmes, de femmes de failles, de poètes ou d’artistes.suicidées – qui rencontrent la voix d’Angèle Paoli. Un recueil d’une rare intensité.

Description

ALEJANDRA –

– Je parle avec la voix qui est derrière la voix et j’émets les sons magiques de la pleureuse

– Déchire le voile dit la voix.

Derrière il y a quelque chose qui me parlera avant que je meure.

Déchirer le voile !

Quelle révélation attendre sous

ce geste cent fois renouvelé et

cent fois aboli cent fois remis en

question ?

La mort lilas rôde elle rôde

 

Des voix traversent le temps, qui happent et habitent durablement celles et ceux qui les hantent. Ces traversées m’ont conduite à rassembler ces voix dans un même élan, fait de lectures et d’écriture. En elles est la raison d’être de cet ouvrage. Sa nécessité. Et in fine, celle de ce recueil. Une lignée de femmes, de femmes de failles. Détresse et angoisse. Ces voix plurielles s’entrecroisent qui rencontrent ma propre voix. Pour chacune d’elles, une écriture unique. Pour dénouement, la mort. Une mort violente choisie et assumée par chacune, artiste ou poète. Virginia Woolf, Marina Tsvetaïeva, Sylvia Plath, Ingrid Jonker, Unica Zürn, Alejandra Pizarnik, Anne Sexton, Francesca Woodman, Amelia Rosselli. Et Ingeborg Bachmann, dont l’interrogation demeure, sur l’énigme de sa mort. C’est avec elle que se clôt Voix sous les voix.

 

Accompagnement plastique : Marie Hercberg

 

 

LA CRITIQUE

 

Angèle PAOLI, Voix sous les voix, Al Manar, 2024, 64 p., 18 euros. Belles peintures de Marie HERCBERG.

Ce livre est non seulement un beau recueil de poésies et de peintures abstraites très colorées, il est également un hommage soutenu et fervent à l’écriture et au destin de plusieurs poètes et écrivaines, disparues suite à des suicides ou morts violentes.

Se glissant dans la peau de voix aimées, notre chère poète de Canari prend appui sur les textes des défuntes pour en donner une nouvelle lecture, grâce à sa voix personnelle, réussissant à renouveler son « je ».

Parler au nom des autres est un fameux défi que la poète remplit sans problème : sa voix épouse d’autres voix, celles de V. Woolf, de Marina Tsvetaïeva, de S. Plath, d’A. Pizarnik, d’Amelia Rosselli, d’I. Bachmann.

Il s’agit d’épouser aussi la douleur constante que ces écrivaines ont sans cesse ressentie lors de leurs parcours, souvent fulgurants : une vraie difficulté de vivre, avec soi, avec les autres, avec le tourment infernal du mal être dans un monde trop grand pour elles.

« Tu expulses de tes nuits des êtres

hybrides aux corps déformés »

(Unica Zürn, p.31)

« Je ne sais si je veux vivre ma vie en cajolant ma fêlure »

(Amalia Rosselli, p.52)

« Est-ce ta mort que tu vois dans ton

dialogue avec l’oiseau est-ce une vision

prémonitoire qui te dicte ces vers, incandescents ? »

(Ingeborg Bachmann, p.55)

Derrière notre voix, il y a toutes celles qui nous ont  généré, nourri ou inspiré, comme des aliments invisibles et prégnants ; Angèle Paoli,  en tissant sa voix à celles de textes aimés, permet au lecteur de relire avec émotion les œuvres citées (n’oublions pas de mentionner Ingrid Jonker, Anne Sexton, Francesca Woodman).

Ouvrage féministe dans l’âme, certes, éclairant enfin le parcours brisé d’auteures qui ont souffert et n’ont eu que l’écriture pour se sauver un peu. « Écrire contre », écrire pour témoigner des fêlures intenses des âmes.

Aux « cabossés de la vie » (Anne Sexton), la poète Paoli redonne une nouvelle chance, de décoder leur œuvre à l’aune des souffrances enregistrées.

Un livre sur une belle « lignée de femmes ».

Philippe Leuckx

Angèle Paoli est une poète française. Elle vit en Corse et a publié nombre de recueils. Citons : « Tramonti », « Lauzes », « Italies fabulae ».
Philippe Leuckx est un écrivain et poète belge. Son recueil « Le traceur d’aube » a obtenu le prix François Coppée de l’Académie française en 2024.

Caractéristiques

exemplaire

L'un des 500 ex de l'édition originale

format / papier

15 x 21 sur Bouffant édition

nombre de pages

64

parution

,

Auteur

PAOLI Angèle

Artiste

Hercberg Marie

Collection

Poésie