Couleurs de l’Invisible

A partir de 12


49 exemplaires de tête, typographiés au plomb sur Vélin d’Arches,
rehaussés de dessins et d’une gravure originale par Rachid Koraïchi, suivis de 3000 exemplaires typographiés sur Arcoprint Edizioni. Epuisé (quelques ex de tête restent disponibles).

Nouvelle édition : 1000 exemplaires imprimés sur Bouffant édition, au format de poche.

 

Effacer

Description

Neuf nouvelles de Sylvie Germain illustrées par Rachid Koraïchi. Une prose inspirée, à l’extrême limite de l’effusion poétique, dans laquelle l’auteur du « Livre des nuits » et de « Le vent reprend ses tours » poursuit sa quête métaphysique. Autour des neuf couleurs qui l’ont fait rêver, Sylvie Germain convoque cultures et religions. Rachid Koraïchi la rejoint ; ensemble ils suggèrent le mystère de l’invisible. Un livre de dialogue, au sens plein du terme.

 

Quelques-uns des 70 dessins illustrant Couleurs de l’Invisible

 

 

 

La gravure originale rehaussant le tirage de tête

 


La critique

Le tirage de tête de ce livre  fait partie des collections de la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges, qui l’a placé au rang de ses plus belles acquisitions :

https://www.7alimoges.tv/Livres-d-artistes-Couleurs-de-l-invisible_v4378.html

 

Gris, bleu, vert, rouge, orange, violet, jaune, noir, blanc : sur ces notes de la palette, l’admirable auteure d’lmmensités, d’Eclats de sel, de La Pleurante des rues de Prague, des Echos du silence et, naguère, de Chanson des mal-aimants a tissé neuf nouvelles – neuf poèmes – qui dialoguent avec de stylisés dessins de Rachid Koraïchi. Des textes au cœur desquels Sylvie Germain poursuit sa quête métaphysique, convoquant cultures et religions pour une traversée des couleurs à la lisière de l’lnvisible : « La nuit, la mer, les roches, et tous leurs oiseaux sentinelles couvent en long secret une immense espérance ». Une brassée de battements d’âme, par la chantre de « Dits de silence mugissant et de beauté austère ».

Fr. M.
La libre Belgique, 17/01/03

Et d’abord plaisir de l’oeil avec le beau livre Couleurs de l’Invisible. Surprise des images écrites, hymnes heureux et douloureux à la couleur. Vert, « les grandes algues couleur d’airain » ; rouge, « pointe de coton rouge cerise » ; blanc, « à ceux-là nulle couleur n’a été offerte » ; noir, « un peu de nuit, trace des signes »… Silhouettes noir d’encre tracées par le calame, arbres et lettres arabes, guerriers et épouvantails, visibles dans les marges du poème qui dit l’Invisible.

Leïla Sebbar
Nouvelle donne n° 31

Caractéristiques

exemplaire

courant, de tête

isbn

2-913896-17-0

parution

Auteur

GERMAIN Sylvie

Artiste

KORAÏCHI Rachid

Collection

Bibliophilie

Méditerranées