Corps

600


Corps, poème inédit d’Adonis traduit par Hourya Abdelouaheb ;
leporello en six volets, composé en caractères mobiles.

Tirage annoncé : 12 exemplaires, et 3 ex. de chapelle,
peints par Sakher Farzat en autant d’originaux, au verso et au recto. Parution décembre 2006.

Sept exemplaires seulement ont été réalisés, ce projet ayant été interrompu par le décès de S. Farzat à l’aube du dimanche 4 mars 2007.

Rupture de stock

Description

(Adonis) : Son verbe, hardi jusqu’à la virulence, fertile et généreux a conquis les frontières de sable et de mers, a franchi des forêts et des murs hostiles pour renaître dans d’autres langues que la sienne et avec laquelle il fait corps. Adonis revient aujourd’hui avec un recueil Corps visité par de magnifiques dessins, ses mots s’imprimant sur ces corps d’une sensualité inouïe. Celui qui écrivit, naguère, son « identité à la face du vent », écrit aujourd’hui à la surface des corps de Sakher Farzat grâce au travail de cet éditeur précieux : Al Manar.

Battants sur le toit