Un art à l’air libre

17


Un livre de dialogue poésie-peinture : Pierre Dhainaut y célèbre l’art de Caroline François-Rubino, avec qui il travaille souvent.

Description

La main caresse un front comme une pierre,

elle garde en mémoire à parts égales

la pierre érodée par le vent, le front

 

que la mort a saisi, à quoi sert de lever

le poing quand la paume est l’espace

plus grand que celui des nuits blanches ?

 

et ces mots de « mort » et de « vent » s’étonnent

qu’il y ait un sens pour les recevoir

en hôtes.

 

 

Trois des aquarelles de Caroline François-Rubino accompagnant / inspirant les poèmes de Pierre Dhainaut

Caractéristiques

exemplaire

L'un des 500 ex de l'édition originale

format / papier

13 x 19

Auteur

DHAINAUT Pierre

Artiste

FRANÇOIS-RUBINO Caroline

Collection

Poésie