Corps silence

A partir de 19


Quatrième de couverture

Dialogue poésie-peinture : les images de Caroline Dhennin-Baum résonnent dans les poèmes d’Emmanuel Damon.

Impression Al Manar.

Effacer

Description

À l’instant où il est laissé à lui-même, le corps indifférent oublie les fonctions vitales et entre dans la métamorphose. Déployant dans le monde visible excroissances, appendices ou membres que la médecine ignore, il n’a commerce qu’avec l’espace disponible. Il s’y invente, se livrant aux formes qu’inaugure la multiplication accélérée de ses cellules. 

La conscience revenant découvre ce qu’elle nommera ses délires, ces pulsions de la matière organique : des agrégats inédits d’os, de cheveux, de corne et de peau qui tiennent lieu de parole. Aucune folie dans cette métamorphose, aucune fantaisie non plus mais l’élan naturel de la matière que la volonté ne contraint plus. Élan venu d’amont dont le présent garde le souvenir, promesse du vivant où le retrait ou l’inaction seront propices à toutes sortes de naissances que nul ne saurait anticiper. Elles répondront par le fait à toute demande de justification. Un pur silence préside à leur passage.

***

Ou bien l’excroissance

Irrépressible et muette

Déréglant l’ordre des cellules

Accident de la chair auquel la chair consent

 

 

Séance de signature chez Al Manar : le tirage de tête est prêt.

Caractéristiques

Weight 0.250 kg
Dimensions 1 x 15.5 x 21.5 cm
exemplaire

L'un des 12 ex du tirage de tête, enrichi d'un dessin original de Caroline Dhennin-Baum, L'un des 300 ex du tirage courant (hard cover)

format / papier

12,5 x 21,5 cm sur Rivoli, 21,5 x 21,5 cm sur Aches (tête)

isbn

978-2-36426-282-9

nombre de pages

36

parution

Auteur

DAMON Emmanuel

Collection

La Parole peinte