{  } Éditions Al Manar Arts et littérature des pays du Sud méditerranéen

Rita ALAOUI

oeuvres , expositions, critique

Rita Alaoui, née en 1972. Vit et travaille à Casablanca.

Les oeuvres (expo de 1999)

L'exposition de 2003 à la galerie Al Manar


1. Sans titre, 2001, huile, papier et techniques mixtes sur carton, 63 x 37,5 cm


Visitant le nouvel atelier de Rita Alaoui à Casablanca, nous avons retrouvé avec plaisir le travail découvert, et exposé, en 1999 ; travail renouvelé, qui atteint aujourd'hui une vraie maturité artistique. Ces quelques années, d'expériences, d'approfondissements, de remises en question, auront sans doute été essentielles dans la démarche d'un peintre aussi peu conformiste. L'ensemble des compositions présentées à la galerie Al Manar-Dawliz témoigne d'une recherche sur la forme, le sens et la couleur ; avec en prime, maintenant, une mise en perspective et, dans le choix du titre de l'expo, "entre terre et ciel", comme l'écho d'une interrogation quant à la place de l'Homme dans le monde qui l'entoure. Certes Rita Alaoui n'a pas été insensible aux photographies d'Arthus-Bertrand rassemblées dans ce beau livre qu'est "La Terre vue du ciel". Mais elle a su réinterpréter les images qui l'ont frappée ; elle a dépassé l'anecdote exotique pour atteindre la forme essentielle, dépouillée de la séduction de ses détails, mise en valeur par le seul jeu de la couleur.

Il y a chez Rita Alaoui, qui a étudié la peinture aux Etats-Unis, un ancrage de bon aloi dans la modernité figurative, disions-nous lors de sa première exposition personnelle au Maroc. Mais ce peintre reste, d'abord, un coloriste. Les rapports chromatiques qu'elle établit sont sensibles, élégants ; il y a, souvent, une bonne part d'humour dans son trait, et comme une délicatesse mutine dans ses compositions. Cette qualité de vision, et d'imagination, servie par une technique suffisamment maîtrisée, est assez rare aujourd'hui pour être soulignée. Voilà une peinture qui, dans la légèreté de son propos, est pleine d'allant ; elle parle et sait nous mettre de belle humeur : l'artiste en soit remerciée.

Ce peintre, exigeant et raffiné, poursuit son chemin sans ameuter les médias ni brader son talent. Les travaux exposés à la galerie Al Manar-Dawliz confirment le souffle nouveau qu'il apporte à la peinture, au Maroc. Il y a là une création, dynamique et inventive, qu'il serait bien mal venu de négliger. D'ailleurs les collectionneurs ne s'y trompent pas - du moins ceux qui ont assez de curiosité pour s'intéresser au travail d'un peintre jeune encore mais qui,n'en doutons pas, ira loin dans sa démarche.

Alain Gorius
2003


2. Sans titre, 2001, huile, papier et techniques mixtes sur carton, 63 x 37,5 cm


FORMATION ET PRATIQUE

Née en 1972 à Rabat, Rita Alaoui a suivi les cours de l'Académie Julian, à Paris (1992) et de la Parson School of Design, New York (spécialité : peinture), dont elle est diplômée. Elle a par la suite (parallèlement à sa peinture) été assistante au directeur artistique chez Bantam Doubleday Dell, New York, puis infographiste senior au New York Magazine et directrice artistique de Femmes du Maroc (1998). Elle travaille aujourd'hui en free lance pour différentes publications. Et pratique, toujours, la peinture - qui reste son occupation première.


3.
Sans titre, 2003, huile, papier et techniques mixtes sur carton, 63 x 37,5 cm


EXPOSITIONS PERSONNELLES

2005 / Galerie Toubkal, Montpellier, France. 2004 / Galerie Mohamed El Fassi, Rabat . 2003 /ABSOLUTment artiste, Barok Café, Casablanca / "Entre Terre et cie"l, Galerie Al Manar, Casablanca . 2002 / Ryad Tamsna, Marrakech . 2001 / Carrefour des Arts, Casablanca . 1999 / Galerie Al Manar, Casablanca.


4. Sans titre, 2001, huile, papier et techniques mixtes sur carton, 63 x 37,5 cm

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2004 / Galerie Les Atlassides, Marrakech - Morocco. 2001 / Le voyage, rencontre avec 8 artistes, Paris - France./ Rencontre avec 5 artistes, CIL Casablanca - Morocco. 1995 / Crosby Street Gallery, New York - USA / Parsons School of Design, New York - USA .

PUBLICATIONS ET VIDEOGRAPHIE

2003 / L’arte e la Terra : documentary on Contemporary Art in Morocco - RAI Sat ART / Radio Tanger.


5. Boulaouane, 2003, (diptyque), huile et techniques mixtes sur toile, 140 x 100 cm

PARTICIPATIONS


2005 / ARTENIMES, international Contemporary Art Fair. 2002 / 24è Festival d'Asilah. 1995 / Biennale de la jeune peinture marocaine, Fondation Wafabank , Casablanca.

ACQUISITIONS

Collection Fondation Wafabank / collection Société Générale Marocaine de Banque / Hotel Marina Smirr, Maroc / Siemens Maroc / collections privées au Maroc, en France et aux Etats Unis.


6. Champ de fleurs, 2003, huile et techniques mixtes sur toile, 120 x 150 cm


7. Composition 1, 2002, huile et techniques mixtes sur papier, 48,5 x 29,5 cm


8. Composition 2, 2002, huile et techniques mixtes sur papier, 48,5 x 29,5 cm


9. Géométrie, 2002 (série), huile sur papier marouflé sur bois ; 5 panneaux de 39 x 32 cm


10. Sans titre, 2003, huile et paraffine sur carton, 30 x 24 cm


11. Sans titre, 2003, huile et paraffine sur carton, 30 x 24 cm


12. Ascension, 2003, huile sur papier marouflé sur bois, 24,5 x 25 cm


13. Contenance, 2003, huile sur papier marouflé sur bois, 24,5 x 25 cm


14. Eclos, 2003, huile sur papier marouflé sur bois, 24,5 x 25 cm


15. Jarre, 2003, huile sur papier marouflé sur bois, 24,5 x 25 cm


16. Sans titre, 2003, huile et métal sur papier marouflé sur bois, 24,5 x 25 cm


17. Sans titre, 2003, huile et métal sur papier marouflé sur bois, 24,5 x 25 cm


18. Sans titre, 2003, huile et métal sur papier marouflé sur bois, 24,5 x 25 cm


19. Sans titre, 2003, huile et métal sur papier marouflé sur bois, 24,5 x 25 cm

 

2004 : Rita Alaoui's "pink period" still going on !


1, 2, 3 : Sans titre, 2003. Huile sur papier marouflé sur bois. 168 x 48 cm.


1, 2, 3 et 4 : Sans titre. Huile et techniques mixtes sur Isorel. 168 x 48 cm


1, 2, 3, 4 et 5 : Mouvements, 2004. Huile sur toile. 60 x 70 cm.

Critique

Visitant l'atelier de Rita Alaoui, nous avons découvert un travail cohérent, encore en train de s'affirmer, dans la fougue et les interrogations de la jeunesse, mais témoignant d'une vraie recherche sur la forme, le sens et la couleur. Bon nombre de femmes peignent, au Royaume du Maroc... Peinture sur soie, peinture décorative, peinture de délassement et de passe-temps ; peinture de dames qui s'occupent... Si certaines d' entre elles parviennent à la joliesse, bien peu nombreuses sont celles qui, capables de se mettre en question, osent attaquer de front la vraie peinture, celle qui demande réflexion, effort et renoncement; celle qui, aussi, parle de leur vie, réelle ou rêvée, à ses contemporains. Il y a chez Rita Alaoui, qui a étudié la peinture aux Etats-Unis mais n'a pas oublié les cactus de son pays, un ancrage de bon aloi dans la modernité figurative. Elle a retenu la leçon de la nouvelle figuration - sans tomber dans le piège de la reproduction. La couleur sans doute l'en a empêchée : ce peintre est d'abord un coloriste. Il y a de la sensibilité et de la finesse dans les rapports qu'elle établit entre ses rouges brique et ses verts olive ; comme il y a de l'autorité dans son trait. S'il fallait la classer quelque part (mais pourquoi le faire, puisque son travail, dans le paysage pictural marocain, paraît aujourd'hui justement très à part), ce serait plutôt du côté d'Amina Benbouchta. Des Amériques, Rita a ramené de l'humour dans le maniement des formes, un franc détachement par rapport à la tradition picturale nord-africaine - et un engagement passionné dans son travail de peintre. La peinture de Rita Alaoui n'est pas de celles qui restent longtemps dans l'ombre. Cette jeune femme a de l'ambition. et saura se donner les moyens d'aller loin dans son art. Qui donc a prétendu que la peinture marocaine passait par une crise d'inspiration ? En face d'un travail aussi dynamique et convaincu, l'idée paraît simpliste - mieux : saugrenue.

Alain Gorius
1999


Champ de laitues et carottes, 2003