{  } Éditions Al Manar Arts et littérature des pays du Sud méditerranéen

KANTOUR

oeuvres , principales expositions , bibliographie

Tibari Kantour, né en 1954 à Casablanca ; vit et travaille à Sidi Maâchou, entre Azemmour et Casablanca.

"Le papier est d'habitude considéré comme étant le support de la peinture. Quand je le fabrique moi-même le papier peut être considéré non pas seulement comme support, mais comme oeuvre elle-même. A l'intérieur du papier, toutes les techniques sont intégrées."

Tibari KANTOUR

Le talent de Kantour s'exerce aussi bien dans le domaine de la peinture que dans celui de la gravure. En fait, chez cet artiste les différents moyens d'expression s'interpénètrent ; le graphisme se superpose à la gravure, elle-même encollée sur la toile où déjà sont intégrés des fragments de partitions musicales ou d'autres menus éléments de l'expérience du peintre... Du papier à la toile une même démarche, qui évolue en profondeur, sans remises en question fracassantes. Kantour explore méthodiquement le filon que sa sensibilité a ouvert. Délicatesse des teintes ; finesse de l'exécution. Et le geste de l'artiste, qui parfois zèbre la feuille ou la toile d'une écriture sans mémoire. Avec lui, "nous sommes en un ailleurs, hors de la peinture attendue, celle qui colle et obéit au pinceau. Nous sommes dans l'oeil blanc, épuré de la peinture."

A. G.

"Maîtrise d’un art, savoir-faire précis et patient, spontanéité créatrice, éclosion de ces grandes et belles compositions qui maintenant assurent au travail de Tibari une ampleur, une résonance au-delà de toute limite. C’est le papier, produit de ses mains, le papier à lui seul qui, par le jeu subtil de ses métamorphoses, ordonne la composition : il est couleur, forme, mouvement, graphisme, et couleur ; il est soie, dépaysement vers des cieux inconnus, ailes noires d’un papillon nocturne en cette composition ; il est présence, grains de peau, grains de vie frémissante sous les doigts. Une chose belle est joie pour l’éternité, a dit le poète anglais. Tibari Kantour, peintre et poète matière, souffle de vie, étincelle créatrice parmi les pierres sèches."

Edmond Amran EL MALEH

 

Lorsque les pas de Tibari le ramènent définitivement vers sa terre marocaine, il s’installe dans la plaine côtière de Casablanca, non loin de l’océan. Là, en plein air, dans la solitude et le dénuement, il poursuit son cheminement, travaillant sans relâche le papier, créant tout à partir de rien. De la pâte à papier encore humide jaillit une écriture poétique très belle et très pure.


Annick HENROTIN,
Le Soir, Bruxelles

Tibari KANTOUR : un artiste à part, qu’il est difficile de classer ; difficile de lui coller une étiquette. C’est un artiste spontané, dont le travail est d’une rigueur et d’une beauté tout à fait réelles. Son univers à lui est tout à la fois graphique et matérique, fait d’empreintes, de gravures, de coups de pinceau, mais aussi d’écorces et de brindilles trouvées sur son chemin…

Narjis RERHAYE

Quelques oeuvres ...

 


Sans titre, technique mixte sur papier marouflé sur toile, 2005

Tibari Kantour vu par… E. Amran El Maleh

"Tibari Kantour compte parmi les valeurs les plus sûres de la peinture marocaine contemporaine. Celle-ci connaît aujourd'hui une situation particulière, marquée par le désordre d'une production abondante contrastant avec le marasme du marché, au risque de susciter le découragement ou, hélas, la médiocrité, le n'importe quoi, en vue d'un succès matériel éphémère. La référence à ces valeurs qui marquent le devenir de la peinture marocaine s'impose plus que jamais. Et parmi elles, l'oeuvre de Tibari Kantour, déjà confirmée mais riche de promesses pour l'avenir, oeuvre qui, malgré l'extrême difficulté d'asseoir un critère absolu pour juger de la peinture, signe l'authenticité d'une création esthétique certaine. Bruxelles, Paris, l'Allemagne, le Japon, en de multiples expositions individuelles ou collectives, consacrent une renommée méritée. Je pense, comme je l'ai souvent dit, tout au long de cette fréquentation, cette familiarité avec le travail de Tibari, qu'il a su révéler les virtualités esthétiques, poétiques, du papier, partant de sa fabrication de ses propres mains jusqu'à ses interventions grâce à une technique particulière de collage. Le papier est matière, forme, couleurs, il est le limon fertile donnant naissance à une vision propre au peintre. Il y a là une poétique de la matière, de l'espace, une musicalité qui, signe d'une inventivité certaine, s'accomplit dans ces collages, ces paysages de papier à musique. Et cela pour notre plus grand plaisir."

E. Amran El Maleh

FORMATION

1974 École des Beaux Arts, Casablanca ; 1978 Académie Royale des Beaux Arts, Liège, Belgique ; 1980 Académie Royale des Beaux Arts, Bruxelles, Belgique.

Principales expositions

1972 32è Salon des Artistes Indépendants, Mairie, Casablanca 1975 35è Salon des Artistes Indépendants, Mairie, Casablanca 1981 Missing Ink, Galerie L'Armoire, Bruxelles 1983 De Jeunes Artistes Arabes à Bruxelles, Grand Place, Bruxelles ; Missing Ink, Théâtre Beaulieu, Bruxelles ; 1984 Missing Ink, Galerie 2016, Bruxelles 1985 Centre Riche Claire, Bruxelles ; Biennale Internationale de Gravure, Musée d'Art Moderne, Liège 1986 Biennale Internationale de Gravure, Allemagne de l'Ouest 1987 10 + 1 (ANAP), Casablanca ; Very Special Art International, Washington DC, USA 1989 Nouvelle Peinture Marocaine, Fondation Wafabank, Casablanca 1990 Galerie L'Atelier, Rabat ; Exposition collective, Bonn 1991 Découvertes, Grand Palais, Paris ; Travaux d'ici et d'ailleurs, Espace ACCP, Paris ; 8è Festival Doukkala, El Jadida ; Journées marocaines en Belgique, La Vannerie, Bruxelles 1992 Lauréat, Rencontres avec de jeunes artistes marocains ; Centre international Hassan II, Asilah ; Présences, OMDH, Bab Rouah, Rabat ; Hope and Optimism Portfolio, Oxford, Angleterre 1993 La Quinzaine de la Culture belge, Bab Rouah, Rabat ; Graphique 93, Ministère de la Culture, Rabat 1994 Lettre d'Asilah, La Vannerie, Bruxelles ; Galerie Meltem, Casablanca ; Triennale de Gravure, Osaka, Japon 1995 Pianofabriek Centrum, Bruxelles ; Artistes du Monde, Galerie Georges Bernanos, Cité Internationale des Arts, Paris ; La Peinture marocaine dans les collections françaises, BMCE, Paris ; Les jeunes Peintres marocains, Cologne, Allemagne ; Gravures et Lithographies, Galerie Al Manar, Casablanca 1996 Itinerrances, 10 artistes marocains contemporains en France, Université de Toulouse - Le Mirail, France ; Suite des Itinerrances, Marrakech ; 10 Peintres marocains, Maison de la Sarre, Paris ; OCDE, Paris ; ExpoArt, Galerie Fallet, Genève 1999, 2001 Galerie Al Manar, Casablanca ; Maroc contemporain : peinture et livres d'artistes, De Markten/Al Manar, Bruxelles 2003 Institut Français Casablanca 2004 Institut Français de Marrakech ; Galerie "au 9", Casablanca 2005 Banque Mondiale, Washington, USA ; galerie Tadghart, Marrakech 2006 Bab Rouah, Rabat

Nombreuses expositions collectives, depuis 1996. Deux résidences d'artiste à la Cité internationale des Arts, à Paris, en 1996 et 1998.

COLLECTIONS PUBLIQUES

Fondation Wafabank, Casablanca ; Fondation ONA, Casablanca ; Ministère de la Culture, Maroc ; Centre Hassan II, Asilah

Bibliographie

La Malle de Sidi Maâchou, texte d'Edmond Amran El Maleh, gravures et compositions originales de Tibari Kantour. Editions Al Manar, 1997, Neuilly / Seine ; Etoile distante, poème (manuscrit) de M. Nissabouri, intervention de T. Kantour, douze ex. tous originaux, éd. Al Manar, 2002, Neuilly / Seine ; Transcendance, poème de Etel Adnan, cinquante ex. tous originaux, chacun rehaussé de trois monotypes de Kantour, Editions Al Manar, 2007, Neuilly / Seine.