{  } Éditions Al Manar Arts et littérature des pays du Sud méditerranéen

EL HAYANI

oeuvres , expositions personnelles , expositions collectives , critique

Bouchta El Hayani est né en 1950. Il vit et travaille à Rabat.


"J'expose quand j'ai vraiment quelque chose de nouveau à dire. Exposer pour exposer me dérange. Il faut donc trouver l'espace adéquat, auquel on croit, et montrer des oeuvres qui présentent des voies nouvelles."


El Hayani


La peinture de El Hayani,
ou une brève histoire du temps

"Spatialiser le temps est la passion de tout peintre", disait Khatibi, en parlant justement de El Hayani. Dans sa dernière exposition, les thèmes récurrents de ses anciennes productions sont tous là, plus présents que jamais, redondants et déclinés dans une mélodieuse composition qui affirme la texture d'une même histoire contée, avec une délicate richesse de tonalités et de vibrations.

Cette gémellité des formes, ces contrastes intriguants, cet éternel écoulement des éléments, à mi-chemin entre la fluidité des origines et la désintégration des choses, jadis figées, ces positions foetales témoignant d'éreintements et d'étreintes dont les signes de violence sont encore là, visibles et vivaces… Tout cela n'est-il pas, en fin de compte, une brève histoire du temps ? (…)


Aârab ISSIALI

Quelques oeuvres

Expositions personnelles

1985 Galerie Nadar, Casablanca 1987 Galerie Hugo, Paris 1989 Espace 13, Théâtre 13, Paris 1991 L'espace 17, Bastille, Paris 1993 "Rabat au pas des siècles et des saisons", Galerie Marsam, Hyatt Regency, Rabat 1995, 1998, 2002 Galerie Al Manar, Casablanca

Expositions collectives récentes (sélection)

2000 Durban (Afrique du Sud) ; La peinture marocaine au Koweit ; Arts contemporains du Maroc, Espagne 1999 Rencontre à Mascate de l'art plastique arabe, Sultanat d'Oman ; Peintres en partage, Espace des Blancs Manteaux, Paris ; Itinéraires 99, Levallois (France) 1998 Regard sur l'Art n¡ 12, Paris ; Cité Internationale des Arts, Paris.

Critique

Bouchta El Hayani au coeur de la peinture

(…) Echappant aux strictes catégories traditionnelles du figuratif et de l'abstrait, El Hayani s'immerge totalement dans la peinture. Celle-ci est un langage à partir duquel il a entrepris de nous narrer une histoire, la sienne et sans doute la nôtre.

Celle de l'humanité, intemporelle, qui continue à nous donner le plaisir du regard et du savoir. Dans ses peintures qui rappellent l'art pariétal dans ce qu'elles ont d'essentiel, interviennent les thèmes récurrents des signes à partir desquels les premiers hommes ont nommé les choses Triangles dont l'orientation pointée en haut renvoie au symbole du feu et du sexe masculin, à l'inverse pointée en bas symbolise l'eau et le sexe féminin, cercle, formes doublées, pour dire le soleil, la lune, la terre, ligne fugitive, silhouette anthropomorphe trouvent une cohérence dans sa recherche volontaire d'ascétisme. Tantôt optant pour une composition hiératique, ou bien jouant sur le dynamisme d'une forme répétitive, El Hayani suggère un monde élémentaire en prise sur les forces telluriques. La vie est là, avec des sensations subtiles puisées dans les scènes quotidiennes, le mouvement et une palette qui ose des couleurs qu'on ne lui connaissait pas. Au caractère fruste en accord aux tonalités opaques et sourdes des tableaux précédents, s'est substitué un raffinement du graphisme (É) servi par une palette sonore et contrastée dans laquelle chantent les rouges, les terres, les ocres, les vert-bleu, les jaunes avec une économie de moyens qui est la conséquence d'un métier parfaitement maîtrisé.

Bouchta El Hayani est peintre. Cette exposition le prouve. Un souffle anime chacune de ses oeuvres qui plongent leurs racines dans l'héritage ancestral et s'ouvrent à notre époque moderne par un geste pictural qui rejoint celui de la première humanité. Les formes se dressent, s'enlacent dans une fulgurance de couleurs, pures, éclatantes ou en sourdine, jouant de la transparence ou bien empâtées. Dans certaines oeuvres le noir domine encore et se fait espace, écrin absorbant la lumière qui, par ailleurs, se libère avec sensualité.

Ni allégorique, ni détentrice d'un quelconque message moral ou social, la peinture de El Hayani est l'expression d'un homme de son temps qui s'interroge, s'émerveille de ce qui l'entoure, et en témoigne en créant n univers de formes et de couleurs, de sensations au rythme de la main qui trace, de l'émotion qui respire et donne vie. Bouchta El Hayani est au cœur de sa peinture.


Lydia HARAMBOURG