{  } Éditions Al Manar Arts et littérature des pays du Sud méditerranéen

Le sel de l'amour

le livre , l'auteur, le peintre


Collection "Poésie du Maghreb "

Livre typographié au plomb
au format 18 x 12 cm,
sur Vélin d'Arches 160 gr
et Vélin d'Arches 250 gr. pour les couvertures.

Peintures de Julius Baltazar.

 

 

16 exemplaires, sous couverture entièrement peinte par l'artiste ;
4 exemplaires de chapelle,
tous numérotés, rehaussés de peintures originales
de Julius Baltazar et signés
par l'auteur et par l'artiste.


Parution janvier 2009

Le livre

Un livre magnifique, tant par le texte, émouvant, que Siham Bouhlal consacre aux derniers instants de son compagnon, que par l'accompagnement plastique d'un Julius Baltazar au faîte de son art.

 

 


 

 

L'auteur

Siham Bouhlal est née en 1966 à Casablanca dans une famille originaire de Fès. Titulaire d'un doctorat en littérature de l'Université Paris-Sorbonne et médiéviste, elle se consacre à la traduction de textes médiévaux (Le livre de brocart ou la société raffinée de Bagdad au Xè siècle, Connaissance de l'Orient, Gallimard 2004), et de poésies arabes classiques et modernes. Son premier recueil, Poèmes bleus, est paru aux éditions Tarabuste en février 2005 ; le second, Songes d'une nuit berbère ou la Tombe d'épines, est paru en 2007 chez Al Manar. Le troisième, Corps lumière, en 2008, chez AL Manar toujours.

Le peintre

Julius Baltazar, peintre et graveur né en 1949, vit et travaille à Paris et en Corse. En 1967, encore adolescent et apprenti joaillier, il rencontre Salvador Dali qui le prend immédiatement sous son aile, le couronne d¹un nom
d'artiste (Baltazar pour le roi mage, Julius en référence à César) et l'introduit dans les cercles littéraires et artistiques. Très vite, sa peinture s'oriente vers l'abstraction. Par ses compositions fougueuses, aux couleurs insolites, il crée un univers fantastique d¹une grande richesse graphique. Mais il développe parallèlement un autre versant de son oeuvre
grâce à son art de la gravure en taille-douce, rehaussée de lumineux effets aquarellés, qu'il met au service de ses nombreux amis poètes et écrivains : Michel Butor, Guillevic, Fernando Arrabal, Michel Déon, Kenneth White, Salah Stetié... Dans les multiples livres d¹artistes et ouvrages de bibliophilie contemporaine auxquels il a collaboré, son travail établit une véritable alchimie avec le texte poétique. « Ne nous y trompons pas ! Cet homme n'est pas un peintre ordinaire. Julius Baltazar est un poeintre. » (Guy Cloutier
)

 

J. Baltazar, chez lui
La critique

Paris, 11 Fév (MAP)- ""Le Sel de l'amour"" est le titre du beau-livre qui vient de paraître aux Editions ""Al-Manar"" (Paris), composé d'un poème de la Marocaine Siham Bouhlal et d'une aquarelle et un dessin du célèbre peintre Julius Baltazar. Dans ce texte inédit, la poétesse décrit avec une parfaite lucidité mais une révolte insidieuse les sentiers de l'hôpital qui ont finalement conduit l'être aimé à l'ultime souffle. Elle y dénonce également la mort, dialogue avec elle, la défie et puis se résigne non pas à l'accepter mais à lui opposer un amour toujours frais et coloré. Née en 1966 à Casablanca et installée en France depuis plus de vingt ans, Siham Bouhlal est titulaire d'un doctorat en littérature de l'Université Paris Sorbonne. Elle est l'auteur de traductions de textes médiévaux (Le livre de Brocart ou la société raffinée de Bagdad au X-ème siècle, Gallimard, 2004), comme elle a contribué à la réalisation de l'ouvrage ""Amazigh ou voyage dans le temps berbère"" et au numéro spécial ""Mémoires d'eau"" de Bacchanales. Siham Bouhlal, qui a déjà publié ""Poèmes bleus"" (Editions Tarabuste, 2005), ""La tombe d'épines"" (Editions Al-Manar, 2007) et ""Corps lumière"" (Editions Al-Manar, 2008), travaille actuellement sur un nouveau recueil intitulé ""Mort à vif"" avec le peintre et écrivain marocain Mahi Binebine.-(MAP)-.