{  } Éditions Al Manar Arts et littérature des pays du Sud méditerranéen

Je n'étais pas là

le livre , l'auteur, le peintre , la critique

Collection "Poésie"

 

20 ex de tête rehaussés de dessins originaux par Mounat Charrat

 



Neuilly, 2017, ISBN 978-2-36426-087-0

 

 

Le livre

Ton baiser confondant m’a rappelé que Satan est un ange, qui bien que déchu de la confiance divine, reste toujours paré d’ailes fortes et splendides, plumes luisantes dans la lumière de la nuit, ailes qu’il doit replier avec beaucoup de hauteur dans un geste théâtral, tragique, plein de morgue et de lente assurance. Sa peau brunie par l’ombre sans fin, ses boucles de cheveux couleur de jais et brillants, une lèvre suggérant l’appétence, le regard vif et fier. D’Orient. Ange aux épaules noueuses et sûres, ses bras forts ont gagné bien des luttes, sa jambe pleine et solide et son pied farouche ont parcouru mille fois l’univers. La fesse rebondie…

Le regard de miel de ce jeune Irakien… Miel gris lavande… Riche de reflets des nuages d’un ciel d’été…

Haïk / Etole linceul / Je déplie à tes pieds / Ma délicate / Ton regard surpris / Refuge / Blanc précipité / Ton lien / Haïk »

 


Les trois des dessins de Mounat Charrat illustrant "Je n'étais pas là"

L'auteur


Philippe Guiguet Bologne  et A. Benchaâbane, stand Al Manar au Salon international du livre et des arts, Tanger, mai 2017

 

 

 

 

 

?

 

Philippe Guiguet Bologne vit à Tanger, où il se consacre à l’écriture. Il a notamment publié Détroit au cipM, Socco, Tacles et treize chez Slaïki Frères, Stèles océanes chez Al Manar, Jerusalem Hotel chez Scribest, et 16 aux éditions Frogeraie. Il est aussi l’auteur du premier guide culturel de Tanger.
Entre 2001 et 2011 il a dirigé les Instituts français de Tripoli, en Libye, et de Ramallah, en Palestine.

 

Le peintre

Mounat Charrat célèbre souvent, sur toile et sur papier, la pierre. Fragments rocheux saisis dans le continuum de leur chute incessante, qui parfois se télescopent, couverts d’une écriture faite de lacis, de craquelures... Ce dépouillement aigu, ce sens de la mesure et de l’intervention juste confèrent au travail de Mounat Charrat une place à part dans le paysage plastique marocain. Depuis le début des années 2000, l’artiste expose régulièrement ses œuvres (peintures et installations) au Maroc et dans le monde.


 

La critique