{  } Éditions Al Manar Arts et littérature des pays du Sud méditerranéen

Le Jardin du partage

le livre , l'auteur , l'illustrateur, la critique

Collection "Corps écrit"

 

 

Poème de Anne Rothschild.

Peinture de Mohamed Mourabiti.

 

 


30 exemplaires (dont 4 HC) tirés sur vélin d'Arches
au format 30 x 92 cm,
peints par Mourabiti,
sous étui-chemise réalisé par Marie-Christine Sergent.

 

Le livre

Leporello typographié au plomb par François Huin en son atelier de L'Haÿ-les-Roses, au printemps de l'an 2012.

Anne Rothschild a dédié son poème "A tous les amis qui ont partagé la rencontre de Al Maqam autour de Michel Butor, en mai 2009".

 

En ce jardin
Où sommeillait une colombe
Le vent édifie les pans d'une architecture invisible
Le fruit à l'intérieur de l'étoile
Le bassin au centre
La rose des sables
la croisée des méridiens

 

Le point

Al MaQaM HaMaKoM,
Habité par un soupir
Sur lequel tournent étoiles, lunes et soleil

Au loin, les neiges de l'Atlas s'apprêtent à fondre


Au recto, l'intervention de Mourabiti

 


Un autre des 30 exemplaires du Jardin du partage

L'auteur

Anne Rothschild, née à New York en 1943, double nationalité belge et suisse, partage son œuvre entre des activités graphiques et littéraires.

Tout en réalisant régulièrement des expositions à Paris, Jérusalem, Genève, elle publie des recueils de poèmes, dont Les Palais du désir, chez Empreintes, Lausanne 2004, des romans ainsi que des ouvrages de bibliophilie.

Elle réside à Paris où elle a longtemps dirigé l'action pédagogique du Musée d'art et d'histoire du Judaïsme.

Son travail de graveur unit dans une même image silencieuse des formes souvent évanescentes à des fragments de manuscrits hébraïques qui tissent la trame du paysage. Sa peinture, comme sa gravure, traduit inlassablement, une quête de lumière, ancrée dans une mémoire qui se dérobe. Impalpable reflet, la clarté fait surgir de la feuille, comme du vide, un monde en gestation. Courbes propices à la rêverie érotique, dunes ouvrant sur l’infini... Saillantes ou caressantes, elles incarnent les multiples visages de l’univers, parcourues par des forces reliant le visible à l’invisible.

Elle a notamment publié, chez Al Manar, Le rêve de la huppe et Tout commence la nuit, deux livres magnifiquement accompagnés par Rachid Koraïchi.

 


A. Rothschild, chez Al Manar

L'illustrateur

Mohamed Mourabiti est un peintre marocain. Autodidacte, habité par la peinture depuis sa toute première jeunesse, il a su trouver sa place au milieu des créateurs du Maroc contemporain. Le lieu qu'il a créé, Al Maqam, à Tahannaout, à 20 kms de Marrakech en direction de l'Atlas, est une sorte de Ruche où bourdonne et s'affaire toute une pléiade d'artistes autour de Mahi Binebine, Mourabiti, Tibari Kantour, et d'autres, venus du Maroc et d'ailleurs partager un moment de joie et de création. Al Maqam restera certainement, dans l'histoire artistique du Maroc de notre temps, comme l'un des lieux habités par l'art, dans un esprit de vraie convivialité entre peintres, poètes, écrivains, collectionneurs, mécènes et amateurs de peinture.


Mourabiti à Tahannaout, printemps 2011