{  } Éditions Al Manar Arts et littérature des pays du Sud méditerranéen

L'humus et la lumière

le livre , l'auteur, le peintre

Collection "Bibliophilie contemporaine"

30 exemplaires typographiés au plomb sur vélin d'Arches
rehaussés de sept peintures de la main de Marie Alloy.

Boitage décoré à l'aquarelle par l'artiste.





40 pp. au format 28 x 20 cm. Paris, novembre 2013.


Le livre

Pensées dans l'atelier, sur la peinture et notamment la couleur, par Marie Alloy, qui accompagne sa réflexion de sept peintures originales évoquant chacune des couleurs analysées.

 

Réaliser son être en peinture.

Ecrire dans la peinture, pas sur elle.

Rien ne préexiste à l'acte de peindre.

Le tableau est moins un objet qu'une lutte avec soi-même.

La toile repousse nos habitudes et nous impose son ordre.
Il n'a pas d'immédiateté.

Ne pas peindre dans l'urgence. Attendre.
Le temps est patience, d'instinct.
Nécessité du recul, de la méditation, de la lenteur.

 

 

 

 

 

 

Le peintre

Marie Alloy est née à Hénin-Beaumont (62) en 1951. Elle est peintre, graveur et éditeur.

Après une adolescence passée dans le Nord de la France où elle étudie la peinture, Marie ALLOY suit les cours de l'Ecole des Beaux-Arts de Marseille et d'Aix en Provence de 1970 à 1975. Elle fréquente ensuite la faculté d'Arts Plastiques Saint Charles, à Paris et devient professeur agrégé d'Arts Plastiques en 1982. Installée dans le Loiret depuis une dizaine d'années, elle partage son temps entre l'enseignement et son activité de plasticienne.

Elle se consacre tout d'abord à la peinture, puis elle découvre la gravure. Ses tirages uniques sont la plupart du temps les premières épreuves des plaques matrice, pour lesquelles elle varie les couleurs et les techniques d'impressions.

En 1993, elle crée sa propre maison d'édition : Le silence qui roule et entame le dialogue dans des livres d'artistes, avec les écrivains et les poètes : ses gravures répondent aux textes inédits de Tita Reut (Rifts, 1995, Quelque chose ou rien, 1999) Dominique Sampiero (Vers la terre,1995, L'ombre emboîtée, 1996) ou encore Antoine Emaz (Poème, temps d'arrêt, 1993, Voix basse, 1995).
Elle publie en 2012 chez Invenit (collection Ekphrasis) Un chemin d'enfance, essai sur un tableau de Corot.. Elle écrit sur la peinture pour en approfondir la pensée.